Bienvenue sur clicdanstaville.fr, votre web média de référence

a
choisir le bon home trainer type, modèle, wheel on ou direct drive, utilisation
13 juillet 2023

Choisir le bon home trainer : type, modèle, wheel-on ou direct drive, utilisation ?

Vous êtes un cycliste passionné cherchant à optimiser vos séances d’entraînement malgré les intempéries, ou vous souhaitez simplement vous remettre en forme depuis le confort de votre maison ? Si oui, vous êtes au bon endroit ! Découvrez notre guide sur les home trainers. Du choix de l’appareil à l’utilisation avec les vélos à cadre carbone, nous explorons tout ce que vous devez savoir pour transformer vos séances de vélo en entraînements indoor efficaces. Et qui sait ? Peut-être trouverez-vous dans nos recommandations votre nouvel allié pour atteindre vos objectifs de performance !

Les différents types de home trainer : à résistance (wheel-on) ou à transmission directe (direct drive) ?

Avant toute chose, pour vous aider à faire votre choix, nous allons nous pencher sur les deux grandes familles de home trainers : les modèles à résistance, ou « wheel-on« , et les modèles à transmission directe, ou « direct drive« .

Les home trainers à résistance : prix et simplicité d’utilisation

les home trainers à résistance prix et simplicité d'utilisation

Les home trainers à résistance se caractérisent par leur simplicité d’emploi et leur accessibilité. Ces équipements sont souvent le choix privilégié des débutants en cyclisme d’intérieur en raison de leur fonctionnement intuitif et facile à comprendre.

Le vélo est installé sur le home trainer de manière à ce que la roue arrière repose sur un rouleau. C’est ce rouleau qui, lorsqu’il est mis en mouvement par le pédalage, applique un couple résistif à la roue. Cette résistance peut être ajustée grâce à une molette sur le dispositif, permettant ainsi de simuler différentes intensités de parcours, de la plaine au col montagneux.

Compact et léger, le home trainer à résistance est facile à transporter et à ranger. De plus, son fonctionnement sans électricité offre une grande flexibilité d’utilisation, que ce soit à domicile, en vacances ou en déplacement.

Avantages :

  • Prix abordable : Ces modèles sont financièrement plus accessibles, avec des prix généralement compris entre 200 et 450 euros. Un choix attrayant pour les cyclistes sur un budget serré.
  • Simplicité d’utilisation : L’installation est simple et ne nécessite pas de démonter le vélo. Il suffit de fixer le vélo directement sur le home trainer et de pédaler.
  • Portabilité : Leur légèreté et l’absence de nécessité d’une alimentation électrique rend ces home trainers facilement transportables, idéal pour ceux qui voyagent fréquemment.

Inconvénients :

  • Niveau de bruit élevé : Les home trainers à résistance ont tendance à être bruyants, atteignant jusqu’à 75 décibels pour les modèles les plus sonores, soit l’équivalent du volume d’une conversation à voix haute.
  • Achat de pneu d’entraînement spécifique : Les pneus de route standard peuvent s’user prématurément sous la friction constante générée par le rouleau du home trainer. Il peut donc être nécessaire d’investir dans un pneu d’entraînement spécifique pour une utilisation durable.

Les home trainers à transmission directe : précision et silence

les home trainers à transmission directe précision et silence

Le home trainer à transmission directe, aussi connu sous l’appellation « direct drive », est un dispositif de plus en plus populaire parmi les cyclistes à la recherche d’une expérience d’entraînement plus précise et immersive.

La particularité de ces home trainers réside dans le fait que le vélo s’engage directement sur une cassette intégrée au dispositif, éliminant ainsi le besoin d’une roue arrière. En pratique, cela signifie que la chaîne du vélo est reliée directement à la cassette du home trainer, ce qui permet de convertir l’énergie produite par le cycliste en une résistance appliquée à la pédale.

Cette technologie de transmission directe offre une plus grande précision dans le calcul de la puissance et de la cadence, ce qui est particulièrement utile pour les cyclistes qui cherchent à optimiser leurs performances.

Avantages :

  • Précision : Les home trainers à transmission directe offrent des données de puissance et de cadence extrêmement précises, ce qui est un atout majeur pour les cyclistes cherchant à améliorer leurs performances.
  • Connectivité : Ces home trainers sont généralement compatibles avec des logiciels d’entraînement virtuel comme Zwift ou Bkool, offrant une expérience d’entraînement plus immersive et motivante.
  • Silence : Le niveau sonore de ces home trainers est nettement inférieur à celui des modèles à résistance, rendant ces équipements plus adaptés pour une utilisation en appartement ou dans des environnements où le bruit peut être gênant.

Inconvénients :

  • Coût élevé : Le prix des home trainers à transmission directe est généralement plus élevé, avec des modèles de qualité commençant autour de 700 euros.
  • Achat d’une cassette supplémentaire : En raison du système de fixation du vélo, l’achat d’une cassette supplémentaire peut être nécessaire, ce qui représente un coût supplémentaire à considérer lors de l’achat.

Les meilleurs home trainer pour pédaler à domicile

Face à la multitude de modèles de home trainer disponibles, il n’est pas simple de trouver la perle rare. Pour vous aider à y voir plus clair et à dépenser intelligemment votre argent, nous vous présentons notre sélection des trois meilleurs home trainers du moment.

Le home trainer TacX Neo 2T Smart, la crème de la crème

Le TacX Neo 2T Smart est sans conteste le home trainer premium par excellence. Ce bijou de technologie se distingue par son réalisme bluffant. En effet, grâce à sa puissance de freinage pouvant aller jusqu’à 2200 W et une résistance magnétique de 85 Nm, ce home trainer est capable de simuler des pentes allant jusqu’à 25% !

Un de ses atouts majeurs est sans aucun doute son silence. En effet, grâce à son système d’entraînement direct Smart, les bruits et vibrations sont réduits au minimum. En plus, il est doté de deux larges pieds pliables qui lui confèrent une stabilité hors pair, en plus d’un encombrement minimal lorsque l’appareil n’est pas utilisé.

Par contre, notez que son installation peut être un peu laborieuse. Mais une fois mise en place, cette machine vous offrira une expérience de pédalage inégalée.

Le home trainer Wahoo Snap, le meilleur rapport qualité/prix

En seconde position, nous retrouvons le Wahoo Snap. Ce home trainer offre une stabilité exceptionnelle et une résistance à toute épreuve, grâce à sa construction en acier ultra résistant.

Sa grande connectivité est une des raisons de son succès. Compatible avec les protocoles ANT+, ANT+FE-C, et Bluetooth, il peut être contrôlé depuis votre smartphone, tablette ou ordinateur. Vous pourrez ainsi visualiser en temps réel vos performances.

De plus, ce home trainer peut être relié à diverses applications d’entraînement populaires, comme Virtual Training, TrainerRoad ou encore Kinomap. Et pour couronner le tout, son prix est plus qu’abordable !

Néanmoins, certains utilisateurs ont noté qu’il était un peu bruyant et difficile à pédaler. Des petits désagréments qui n’enlèvent rien à sa performance globale.

Le home trainer Direto XR de chez Elite, notre coup de cœur

Enfin, notre coup de cœur se tourne vers le Direto XR de chez Elite. Ce home trainer se démarque par sa stabilité et sa réactivité impressionnantes. C’est sans doute l’un des plus pratiques du marché avec sa cassette 11 vitesses préinstallée.

Il supporte des puissances de 2300 W et simule les pentes jusqu’à une inclinaison de 24%. De plus, il possède un capteur de puissance ultra précis qui mesure votre vitesse, votre puissance et votre cadence. Autant dire que c’est un véritable coach sportif à domicile !

Côté connectivité, il est compatible avec ANT+FE-C, Bluetooth et prend en charge divers logiciels et applications tels que Elite My E-Training, TrainerRoad, Zwift, Bkool, Kinomap, etc. En résumé, un concentré de technologie pour un entraînement sur mesure.

Malheureusement, il y a toujours des ombres au tableau. En l’occurrence, l’absence de moteur simulant les descentes et le mode ERG perfectible.

Les bienfaits tangibles de l’utilisation régulière des home trainers

L’exercice régulier sur un home trainer offre des avantages indéniables sur la santé physique et mentale. En particulier, il peut aider à sculpter une silhouette en sablier en tonifiant le corps et en brûlant les graisses.

La pratique du vélo stimule principalement les muscles des jambes – quadriceps, ischio-jambiers, mollets – mais aussi les fessiers et les abdominaux. À l’aide d’une routine d’entraînement bien structurée et régulière, le home trainer peut donc contribuer à tonifier ces muscles, aidant à perdre des hanches et des cuisses et à créer une silhouette plus définie et harmonieuse, comparable à celle d’un sablier.

De plus, l’entraînement cardiovasculaire intense qu’un home trainer peut fournir est un moyen efficace de brûler des calories. Cela peut aider à la perte de poids, et en particulier à la réduction de la graisse corporelle. Associé à une alimentation équilibrée, l’usage régulier d’un home trainer peut donc jouer un rôle clé dans l’atteinte de vos objectifs de silhouette.

Outre ces bénéfices physiques, l’utilisation régulière d’un home trainer peut également apporter des bénéfices sur la santé mentale. L’exercice physique régulier est connu pour libérer des endorphines, des hormones qui contribuent à améliorer l’humeur et à réduire le stress et l’anxiété. De plus, le fait de pouvoir s’entraîner à la maison, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il fasse nuit, élimine de nombreuses barrières à l’exercice, rendant plus facile le maintien d’une routine d’entraînement régulière.

Peux-tu utiliser un home trainer avec un cadre carbone ?

peux tu utiliser un home trainer avec un cadre carbone

Nous sommes en 2023, et l’engouement pour les cadres carbone ne faiblit pas. Pourtant, une question persiste : l’utilisation de votre vélo sur un home trainer est-elle dangereuse pour votre cadre carbone ? La réponse à cette question n’est pas aussi tranchée que l’on pourrait le croire. Effectuons ensemble une analyse poussée sur le sujet.

Les contraintes du home trainer pour le cadre de votre vélo

La première chose à comprendre est que le home trainer impose à votre vélo des contraintes différentes de celles rencontrées sur la route. En particulier, lors de l’entraînement en danseuse, le mouvement latéral du cycliste est absorbé par la souplesse du cadre du vélo, puisque celui-ci est fixé de manière rigide à l’axe de la roue arrière.

Le conseil ici est d’éviter un mouvement trop important de gauche à droite et de privilégier une compensation au niveau du corps plutôt que de balancer son vélo. C’est un petit coup à prendre, à faire avec douceur et progressivité pour ne pas endommager le vélo.

Mais une fois assis sur la selle, en pédalant normalement et en passant les vitesses normalement, a priori aucune contrainte supplémentaire par rapport à ce que le vélo pourrait subir sur la route. Si le vélo est bien fixé sur le home trainer, il n’y a aucune raison de penser qu’on risque de l’endommager.

Les garanties des fabricants de vélos et de home trainers

Une autre question qui revient fréquemment est celle de la garantie des cadres de vélos lorsqu’ils sont utilisés sur un home trainer. Certaines marques de vélos refusaient auparavant de prendre en garantie les dégâts occasionnés sur un home trainer, mais cela est en train de changer.

Par exemple, la marque Canyon, après avoir refusé une telle garantie, a récemment annoncé qu’elle prenait désormais sous garantie les dégâts pouvant être occasionnés sur un home trainer, à condition qu’ils aient été utilisés convenablement.

Il est donc conseillé de consulter les conditions de garantie de la marque de votre vélo. La plupart des marques semblent aujourd’hui accepter de prendre en charge les défauts pouvant survenir lors de l’utilisation d’un home trainer.

Le risque de casser un cadre sur un home trainer : mythe ou réalité ?

En recherchant sur Internet, il est difficile de trouver de nombreux cas de personnes ayant cassé leur cadre de vélo en carbone sur un home trainer. On trouve quelques cas, mais ils sont rares et souvent datés. Compte tenu de la démocratisation des home trainers et du nombre de kilomètres parcourus chaque semaine, si l’utilisation d’un home trainer était réellement problématique, nous devrions voir beaucoup plus de cas de ce type.

Cela dit, cela ne signifie pas qu’il n’y a aucun risque. Si votre vélo est encore sous garantie, il peut être judicieux de vérifier auprès de la marque pour vous assurer de votre couverture en cas de dommage.

Les roues de votre vélo et le home trainer

Un autre aspect à considérer est l’usure des roues de votre vélo lorsqu’elles sont utilisées sur un home trainer. Si vous utilisez un home trainer de type « wheel-on », où la roue arrière de votre vélo est fixée directement sur le home trainer, il est préférable d’investir dans une roue en aluminium spécialement conçue pour cet usage.

Cela évitera d’endommager une paire de roues en carbone coûteuse. De plus, certaines marques proposent des pneus spécialement conçus pour l’utilisation sur un home trainer, qui réduisent le bruit et l’usure.

Le Home Trainer à l’usage

le home trainer à l'usage

Le Home Trainer pour l’endurance : un équilibre à trouver

En matière d’endurance, l’utilisation du home trainer est un sujet de débat moderne. Il est essentiel de noter que l’endurance ne se perd pas forcément avec des sessions de home trainer (en général plus courtes que les sorties de cyclisme), à condition d’avoir préalablement établi une solide base d’endurance. Cependant, si l’entraînement se limite uniquement à des sessions courtes et intenses sur le home trainer, sans un travail constant de l’endurance, il est probable que l’endurance globale diminue.

Ainsi, l’équilibre entre les sessions de home trainer, courtes et intenses, et l’entraînement d’endurance est crucial. Si le home trainer est le seul moyen d’entraînement, il est recommandé d’inclure régulièrement des sorties longues à vélo pour conserver le niveau d’endurance.

Le Home Trainer pour l’intensité : une précision inégalée

Si le home trainer peut poser question en matière d’endurance, il excelle dans un domaine : l’entraînement à haute intensité. Grâce à sa précision inégalée dans la mesure de la puissance, le home trainer permet de réaliser des séances d’entraînement spécifiques avec une précision au watt près.

Pour les entraînements en intervalles de haute intensité (HIIT), en anaérobie, ou pour des séances spécifiques de puissance, le home trainer est un outil idéal. La possibilité de maintenir une puissance constante pendant un intervalle précis, sans avoir à se soucier du trafic, du vent ou du relief, est un avantage considérable pour l’entraînement à haute intensité.

Le Home Trainer pour la récupération : douceur et contrôle

Enfin, le home trainer est également un excellent outil pour les séances de récupération. Contrôler son effort à la baisse, en maintenant une faible puissance constante, est facile sur un home trainer. Il est également possible de surveiller sa fréquence cardiaque pour s’assurer de rester dans une zone de récupération.

De plus, le home trainer offre l’avantage de pouvoir pédaler en douceur, sans à-coups, ce qui peut être bénéfique pour la récupération après une blessure. Pour toutes ces raisons, l’utilisation d’un home trainer peut s’avérer précieuse pour la récupération.

Le ressenti sur le Home Trainer : l’influence du type d’équipement

L’équipement joue un rôle clé dans le ressenti sur le home trainer comparativement à la route. Il y a une différence significative entre un home trainer où la roue arrière est active et celui à entraînement direct.

Le home trainer à entraînement direct, où le vélo est fixé directement après avoir retiré la roue arrière, offre une résistance constante et un ressenti plus proche de la réalité. En revanche, sur un home trainer avec une roue active, une perte de puissance peut être perçue en raison de la zone de frottement.

L’importance du logiciel ou de l’application utilisée

L’application ou le logiciel utilisé avec le home trainer peut également avoir un impact sur le ressenti pendant l’entraînement. Par exemple, Zwift est particulièrement apprécié pour sa capacité à simuler avec précision le relief du parcours, ce qui apporte une dose de réalisme supplémentaire à l’entraînement.

Cependant, il est crucial de bien paramétrer le logiciel pour obtenir le meilleur ressenti possible. La sensation de résistance sur un home trainer peut être réglée via le « trainer difficulty » (difficulté de l’entraîneur) dans Zwift. Par défaut, ce réglage est à 50 %, ce qui signifie que les montées et descentes ressenties sont à la moitié de leur inclinaison réelle. Pour un ressenti plus réaliste, ce réglage peut être augmenté.

La bonne nouvelle est qu’il existe désormais de nombreux logiciels et applications compatibles avec la plupart des home trainers, ce qui permet à chacun de trouver celui qui lui convient le mieux.

Finalement, choisir le bon home trainer dépend de nombreux facteurs, incluant le type de modèle, l’utilisation que vous comptez en faire et bien sûr, votre budget. Les modèles que nous avons suggérés – le TacX Neo 2T Smart, le Wahoo Snap et le Direto XR de chez Elite – représentent un large éventail de possibilités, adaptées à tous types de cyclistes. Il est important de noter que l’usage de vélos à cadre en carbone sur un home trainer n’est pas forcément déconseillé, mais il est impératif de consulter le fabricant pour éviter tout risque de dommages.

Il est essentiel de garder à l’esprit que le home trainer est un complément d’entraînement, pas un remplacement de vos sorties en plein air. Les bienfaits de l’exercice physique sur la santé sont indéniables, et le home trainer est un excellent moyen d’assurer une pratique régulière du vélo, quelle que soit la météo. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner le modèle qui correspond le plus à vos attentes et à commencer à pédaler !

A lire également :