Bienvenue sur clicdanstaville.fr, votre web média de référence

a
mal à l'aise en maillot à la plage une réalité pour de nombreuses françaises
3 juillet 2023

De nombreuses françaises sont mal à l’aise en maillot à la plage

Un complexe qui touche un grand nombre de personnes

L’été est synonyme de vacances, de soleil et de détente. Mais pour beaucoup, cette période rime également avec complexes et appréhension à l’idée de se dévoiler en maillot de bain sur la plage. Selon une récente étude IFOP, un Français sur deux n’aime pas son corps et ne se sent pas à l’aise en maillot de bain.

Cette proportion est encore plus marquée chez les femmes ou 67% d’entre-elles éprouvent « une gêne » à l’idée de se dévêtir partiellement à la plage. Ce mal-être peut gâcher les moments de détente et empêcher certains individus de profiter pleinement de leurs vacances.

Les causes de ce mal être en maillot à la plage

La pression sociale et médiatique

Une des principales raisons expliquant la proportion importante de femme mal à l’aise en maillot à la plage est la pression exercée par la société et les médias. En effet, dès le début du printemps, les magazines féminins (mais aussi masculins) mettent en avant des articles sur la préparation au « summer body » ou « corps d’été ».

Les publicités pour les maillots de bain sont également omniprésentes, montrant des mannequins sexy aux mensurations parfaites. Cette surexposition accentue le sentiment d’infériorité et de complexe chez de nombreuses femmes face à leur propre corps.

Les injonctions contradictoires

De plus, les individus sont confrontés à des injonctions contradictoires. D’un côté, il est attendu qu’ils soient en forme et affichent un corps parfait pour l’été.

De l’autre, les médias vantent les mérites de la « body positivity » et encouragent à accepter son corps tel qu’il est. Cette confusion peut générer du stress et renforcer le malaise ressenti sur la plage.

Les complexes personnels

Enfin, chaque personne est unique et possède ses propres complexes. Certains sont gênés par leur poids, d’autres par leurs vergetures, leur pilosité ou leur petite poitrine . Ces éléments peuvent engendrer une grande souffrance psychologique et rendre difficile le simple fait de se mettre en maillot de bain.

Comment surmonter ce complexe de se mettre en maillot à la plage ?

Travailler sur l’acceptation de son corps

Pour réussir à surmonter ce complexe, il est important de travailler sur l’acceptation de son corps. Cela passe par la reconnaissance de ses qualités physiques, mais également par la prise de conscience que personne n’est parfait et que chacun a ses propres atouts. Se comparer aux autres n’est pas productif, car chaque individu est différent.

S’affranchir des diktats de la beauté

Il est essentiel de se détacher des standards de beauté imposés par la société. Chaque personne est unique et doit être fière de son corps, peu importe sa morphologie. Il faut apprendre à s’aimer tel que l’on est, sans chercher à correspondre à un idéal inatteignable. Pour vous aider dans cette acceptation, sachez qu’il existe des astuces et types de maillots pour mettre en valeur une petite poitrine et d’autres pour masquer la cellulite par exemple.

Favoriser un environnement bienveillant

Choisir de fréquenter des plages où règne une ambiance décontractée et bienveillante peut également aider à se sentir plus à l’aise. Il est également important d’être entouré de personnes qui soutiennent, encouragent et valorisent les autres.

Modeler son corps à son goût : une alternative pour se sentir à l’aise

Pour certaines personnes, le travail sur l’acceptation de leur corps peut passer par le désir de le modeler à leur goût, non pour correspondre à un idéal de beauté imposé par la société, mais pour se sentir en harmonie avec soi-même. Voici quelques pistes à explorer dans ce sens :

Une alimentation saine et équilibrée

Une bonne alimentation joue un rôle crucial dans la façon dont nous nous sentons dans notre corps. Cela ne signifie pas se priver ou suivre des régimes restrictifs, mais plutôt adopter une alimentation variée et équilibrée et utiliser les super-aliments qui fourniront à notre corps tous les nutriments dont il a besoin. Commencer par privilégier ces aliments pour une perte de poids durable.

Une activité physique régulière

Pratiquer un sport ou une activité physique régulière peut aider à sculpter son corps et à se sentir mieux dans sa peau. Les activités comme le yoga, la natation ou le pilates sont excellentes pour travailler en douceur l’ensemble du corps. Pour celles qui souhaitent particulièrement affiner leurs hanches et leurs cuisses, des exercices ciblés comme les squats, les fentes ou le vélo peuvent être efficaces.

Techniques pour obtenir une silhouette en sablier

Pour celles qui souhaitent obtenir une silhouette en sablier, le travail doit porter sur le renforcement des épaules et des hanches, tout en affinant la taille. Les exercices de gainage, comme la planche, peuvent être efficaces pour travailler la taille. Pour renforcer les hanches, les squats et les fentes sont à privilégier.

Néanmoins, il est important de rappeler que chaque corps est unique et ne réagit pas de la même manière à l’exercice et à l’alimentation. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de santé avant de commencer un nouveau régime ou un programme d’exercice dans le but de perdre du poids avant les vacances l’été.

Il est également essentiel de garder à l’esprit que l’objectif n’est pas de se conformer à un idéal de beauté mais de se sentir bien dans son corps. Ainsi, prendre soin de son corps ne signifie pas le modifier à tout prix, mais apprendre à l’aimer et à le respecter, tout en l’améliorant si on le souhaite.

Les alternatives pour se sentir à l’aise sur la plage

Pour celles qui ne parviennent pas à surmonter leur mal à l’aise en maillot de bain, il existe plusieurs alternatives :

Le complexe du maillot à la plage est un véritable problème pour de nombreuses Françaises, mais il est possible de le surmonter en travaillant sur l’acceptation de son corps, en s’affranchissant des diktats de la beauté et en choisissant un environnement bienveillant.

A lire également :